Oubliez le cliché de la banlieue infréquentable et dépourvue d’intérêt. Aujourd’hui, Brooklyn n’a rien à envier à Manhattan et joue dans la même cour. Dommage que la plupart des guides touristiques ne consacrent que quelques pages au borough (souvent à la fin), au même titre que Harlem et Queens. Les New Yorkais eux le savent depuis une décennie déjà : Brooklyn est la « ville la plus cool du monde » (titre décerné en 2011 par le magazine GQ).

A Paris , l’année 2013 aura définitivement installé Brooklyn comme l’ultime tendance : coffe shops, bars à cocktails, brunchs et burgers façon Brooklyn. Certains bars se sont mis à servir de la bière de la « Brooklyn Brewery». Le mode de vie de ce coté-ci de l’East River fait fantasmer autant, si ce n’est plus. Brooklyn, c’est l’avenir de New York… Avec le coté jeun’s, cool et alternatif de Berlin en plus.

Paysage post-industriel de Brooklyn

Paysage post-industriel de Brooklyn

Il y a notamment Dumbo avec sa vue imprenable. Park Slope et ses familles bobo. Williamsburg, un hipsterland désormais caricatural. Greenpoint juste au nord, où les immigrés polonais n’ont pas encore tous fui l’arrivée des hispters. Bushwick, le nouveau Williamsburg. BedStuy potentiellement le hotspot dans quelques années, aujourd’hui encore assez glauque par endroits, etc…

Comment une banlieue a-t-elle pu devenir l’endroit où il faut être ? La réponse tient en un mot : la « gentrification ». Les artistes investissent un quartier périphérique parce qu’il est abordable et encore en friche. Le quartier se fait connaître et devient branché. La classe créative et l’argent (comprenez bobos, hispters et fils à papa) emménagent. Ouvrent alors des restos locavores, des épiceries fines, des boutiques de vélo et des bars à cocktails,… Le quartier autrefois populaire et excentré est à la pointe des tendances et au centre de l’attention des médias.

Actuellement, Brooklyn – BK pour les intimes – s’impose comme une « marque » capable de s’exporter aux quatre coins du globe. Le borough a réussi à devenir le nouveau centre branché, cool et underground de la métropole new yorkaise. La jeune génération et l’avant garde y habitent, créent et inventent un mode de vie alternatif. Si certains quartiers de Brooklyn demeurent des enclaves pauvres, mal desservies et toujours aussi dangereuses, le nouveau Brooklyn n’en finit plus de surprendre.

Les séries et films des années 2010 traduisent ce changement de visage. La série Girls, souvent perçu comme le nouveau Sex and the City, ne met pas en image la vie de Manhattan girls glamourisées et successful mais raconte le quotodien fucked up, weird et random de la génération Y et post-crise. Les quatre héroïnes habitent à Greenpoint à Brooklyn, galèrent à trouver un job et font la fête dans des entrepôts de Bushwick. Le film Frances Ha capture assez bien l’esprit bohème de la nouvelle génération d’artistes qui travaillent aussi à Manhattan mais habitent et sortent à Brooklyn.

Avec l’élection du nouveau maire de New York, Bill de Blasio, Brooklyn sera encore plus sur le devant de la scène. En effet, De Blasio qui réside dans le quartier de Park Slope, a été conseiller municipal de Brooklyn de 2002 à 2009.

Le quartier résidentiel et bobo de Park Slope

Le quartier résidentiel et bobo de Park Slope

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

10 pensées à propos de “brooklyn, nouveau visage de NY

  1. Et Cobble Hill, Fort Greene, Prospect Heights, Carroll Gardens…. C’est là le « vrai » new york ! Ton article me touche particulièrement, j’ai vécu 2 ans à Clinton Hill (à quelques blocs de Bed Stuy…), et fait mon mémoire de fin d’étude sur la gentrification du quartier !

  2. @Aurore : il faut absolument que tu reviennes et passes à Brooklyn. C’est un monde à part face à Manhattan, avec sa propre mentalité, ambiance et énergie.
    C’était quoi la zone bien craignos ? Souvent, ça en a l’air mais ça ne l’est pas.
    @Elodie : Moins connus que Dumbo, Williamsburg ou Park Slope, les quartiers gentrifiés de Cobble Hill, Fort Greene, Prospect Heights et Carroll Gardens sont effectivement très significatifs du mode de vie dans le « nouveau » Brooklyn. J’avoue ne pas connaître Clinton Hill. Pareil pour Crown Heights qui commence à sérieusement se gentrifier…

  3. Pingback: on a trouvé les quartiers les plus dangereux de new york | Hotel New York : les conseils du spécialiste des hôtels à New York !

  4. Pingback: le premier bateau-resto de new york | Le guide audacieux de New York et ses hôtels

  5. Pingback: le premier bateau-resto de new york | Le guide audacieux de New York et ses hôtels

  6. Pingback: girls, la série télé hipster de brooklyn

  7. Pingback: la carte de la gentrification à brooklyn

  8. Pingback: le seul bar de williamsburg sans hipsters et touristes

  9. Pingback: le brunch le plus cosy de williamsburg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>