Pour une fois, New York s’est endormi. La nuit du 8 au 9 Novembre a été un cauchemar bien réel. Alors les New Yorkais ont fait ce qu’ils savent mieux faire. S’exprimer, revendiquer leur liberté et embrasser leur diversité. Ils ont même entamé une thérapie collective sur les murs de stations de métro à l’aide de petits post-it multicolores. Ces messages ont beaucoup été relayés par les réseaux sociaux, comme sur l’Instagram de Clara et Elise. Même le gouverneur de l’Etat de New York est venu y participer.

Ca a commencé par l’artiste et thérapeute Matthew Chavez qui a installé une petite table, posé quelques blocs de post-it, et collé sur le mur les 15 premiers messages avec les lettres «E-X-P-R-E-S-S Y-O-U-R-S-E-L-F». Un jour plus tard, le mur comptait déjà plusieurs milliers de messages.

Certains expriment leur colère et leur indignation, d’autres leur dégoût. Beaucoup l’inquiétude, la peur… On trouve également des messages porteurs d’espoir, qui parlent d’amour, d’entraide, de solidarité, de communauté.

The sticky notes of wrath 🖊11.12.16 #IloveNYkers #postit #stickynote #notmypresident #postittherapy #subway

Une photo publiée par Clara K ✨ (@pommepommenyc) le

Les new-yorkais expriment leur amour à union Square #walloflove #lovenyc #unionsquare #seeyourcity #newyorkcity

Une photo publiée par Visites Guidées En Francais NY (@newyorkoffroad) le

C’est également dans le métro new-yorkais que l’actrice Emma Watson avait déposé des ouvrages de Maya Angelou, figure importante du mouvement américain des droits civiques et féministes, pour protester après l’élection de Donald Trump.

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

3 pensées à propos de “thérapie collective dans le métro de new york après l’élection de trump

  1. Pingback: un livre pour enfants sur l'immigration à new york au début du 20e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *