En 2011, le ciné-resto Nitehawk ouvrait à Williamsburg et pouvait se targuer d’être le seul en son genre. Evidemment, on vous en avait parlé et ça faisait partie de nos adresses préférées. Il faut savoir que le cinéma a dû faire pression pour abroger une loi qui datait de l’époque de la Prohibition et interdisait la vente d’alcool dans une salle de cinéma.

En 2016, on a compté pas moins de 4 inaugurations de ciné-restos ! Une véritable tendance qui fait rage principalement dans le Brooklyn trendy et le sud de Manhattan. Sans surprise.

the Metrograph, dans le Lower East Side

Il ne s’agit pas d’un multiplex. Il ne s’agit pas non plus d’une cinémathèque. A mi-chemin, The Metrograph est une salle indépendante de cinéma, dont le décor fait immédiatement penser à l’univers du réalisateur Wes Anderson. Délicieusement vintage.

Chaque détail a été pensé et nous fait voyager. Il a fallu 7 ans de travail pour arriver à ce résultat. La magie du cinéma se prolonge, au delà de l’écran avec un décor design, une librairie consacrée au cinéma, un kiosque à confiserie et un restaurant : le Metrograph Comissary, inspiré des réfectoires des studios hollywoodiens des années 1930, qui servaient à la fois les techniciens et les stars.

Derrière cette réussite, c’est Alexander Olch qui a voulu un lieu où les fans de cinéma pourraient passer du temps avant le film et après le film. Ainsi, la nourriture et les cocktails sont servis dans le restaurant et ne peuvent être consommés dans la salle de cinéma. Pour que les spectateurs s’attardent. Il est cependant possible de déguster depuis son siège pendant le film des « snacks » qui s’apparent à des vrais encas gastronomiques, loin de l’habituel pop corn.

Avec sa programmation ultra pointue, c’est résolument un paradis pour cinéphiles.
 7 Ludlow St, Manhattan
http://metrograph.com

Syndicated, à Bushwick

Ca se passe en plein coeur de HipsterLand, sur Bogart Street à la sortie Morgan Ave de la L. Là où les attrape-hipsters pullulent depuis une dizaine d’années dans des anciens entrepôts.

Syndicated ne compte qu’une seule salle de projection avec 50 places à peine. La programmation est intelligence et le menu à commander évolue selon le film. A moins que vous ne dépassiez pas la splendide grande salle aux accents néo-Art déco qui accueille un bar et un restaurant. Sophistiqué et intimiste.


40 Bogart St, Brooklyn
http://syndicatedbk.com

Alamo Drafthouse, à Downtown Brooklyn 

Il faut d’abord rentrer dans un centre commercial neuf et stérile de « DoBro » (Downtown Brooklyn) : City Point. Escalator jusqu’au 4e étage, on passe devant Century 21 puis l’ambiance change. L’Alamo Drafthouse, est un des derniers petits de cette chaîne de ciné-restos née à Austin en 1997.

Il ne s’agit pas de la plus grande gastronomie mais le but reste de ne pas trop distraire les spectateurs et d’assurer une rapidité de livraison.

Les grands cinéphiles ne seront pas conquis mais apprécieront les détails suivants : Alamo Drafthouse refuse de diffuser des pubs commerciales et fait respecter une règle de « no talking or texting ». Il semblerait également que les serveurs utilisent une application mobile pour connaître, pour chaque film, les meilleurs moments (ceux qui dérangent le moins) pour passer dans les rangs servir les clients.

445 Albee Square West, Brooklyn
https://drafthouse.com/theater/downtown-brooklyn

iPic Theaters, à South Street Seaport

A des années lumière de l’ambiance de Nitehawk et surtout du Metrograph, le mutiplex de luxe iPic Theaters se situe également dans un quartier où les attentes ne sont pas les mêmes : South Street Seaport. Pas moins de 8 écrans et un caractère moins old school : on appuie sur un bouton pour appeler le serveur qui prendra la commande à l’oral.  Le prix change en fonction des services. Les sièges « premium plus pod seating » par exemple offrent un service pendant toute la durée du film et inclut du popcorn à volonté, des couvertures, des coussins…

19 Fulton Street, Manhattan
https://www.ipictheaters.com/#/locations/15/Fulton_Market

Un deuxième Nitehawk au pays des familles bobos

Nitehawk Prospect Park marquera l’ouverture d’un deuxième Nitehawk à Brooklyn. Ce dernier viendra remplacer The Pavilion, un cinéma vieillissant de Park Slope. Au coin sud ouest de Prospect Park, il avait été ouvert en 1928 et même après une rénovation en 2011, le déclin semblait inévitable.

La bagatelle de 10 millions de dollars sont investis pour faire de Nitehawk Prospect Park un cinéma avec 7 écrans, 650 sièges, 2 cuisines et 2 bars.

La communauté s’était mobilisée lorsqu’elle avait su qu’il était prévu de détruire The Pavilion. C’est donc un succès dans la mesure où le nouveau cinéma respectera le caractère historique et « family-friendly » du quartier.On attend le chef d’oeuvre pour cet automne 2017 au plus tôt.

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

Une pensée à propos de “la tendance des ciné-restos à new york

  1. Pingback: le ciné où l'on dîne pendant la séance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *