les bonnes nouvelles de la rentrée 2014 à new york


L’ouverture de la dernière section de la High Line – 21 Septembre

Les touristes en raffolent. Les New Yorkais y vont souvent malgré l’invasion touristique. C’est un succès qui fait parler de lui aux quatre coins du globe et en inspire tant d’autres : la High Line. La construction a débuté en 2006 et dans quelques jours, le projet original qui consistait à réaménager l’ensemble du pont ferroviaire abandonné sera achevé. 

La troisième et dernière section ouvre au public le 21 septembre. On pourra alors se >> lire l'article

au bout de brooklyn, la mer noire


Il y a les blogueurs qui scrutent New York en permanence et font partie de cette belle aventure que la ville offre au quotidien. Et puis il y a ceux qui globe-trottent et posent de temps en temps leur valise dans le Grosse Pomme. C’est ce qu’a fait Aline du blog NowMadNow à l’automne dernier. Un plaisir de la savoir ici parce que son blog est un vrai trésor. Aline voyage depuis trois ans et exerce tout type de travail >> lire l'article

où voir des chorégraphes émergents à new york ?


La danse moderne est née et s’est épanouie à New York. Quand la danse contemporaine s’est développée après la seconde guerre mondiale, même si l’Europe a joué un rôle important, New York est restée cette capitale prolifique, où ont chorégraphié de grands noms comme Merce Cunningham, Alvin Ailey, Mark Morris, Trisha Brown. Aujourd’hui encore, la ville s’impose comme un lieu privilégié pour la danse contemporaine. A coté des compagnies internationalement reconnues, on ne compte plus le nombre de petites compagnies. Les >> lire l'article

la liste des musées insolites de new york


On sait pas trop pourquoi mais parfois les touristes à New York se sentent obligés d’aller visiter les 3 musées star : le Met, le MOMA et le Guggenheim. Sûrement parce que ces institutions culturelles font partie du décor de la ville. Ils la définissent et sont en cela incontournables. Pourtant, la ville compte des centaines de musées, parfois insoupçonnées, comme la Frick Collection ou les cloîtres médiévaux à Manhattan, présentant des oeuvres de l’époque médiévale. Il arrive aussi que des >> lire l'article

JR sublime le New York City Ballet


Photo instagramé par Gaby Rendon (dimanche 26 janvier)

JR le street artist français super star a travaillé avec le New York City Ballet, à l’occasion de la seconde édition des Arts Series. Les danseurs, vêtus de blanc uniquement, ont posé sur de grands papiers froissés. Pour la pièce principale, ils forment un oeil, motif récurrent dans l’oeuvre de l’artiste. Un manière pour JR de les dévoiler dans leur intimité puisqu’il déclare ne jamais voir leurs yeux lorsqu’ils sont sur scène.

Son installation sera >> lire l'article

à quelques pas du MET, la fabuleuse frick collection


Il y a le MET. Indétrônable. incontournable, il comporte même une collection du moyen-âge, exposée dans des cloîtres médiévaux reconstitués. Mais quelques blocs plus bas, dans une splendide maison bourgeoise, se cache un bijou : la Frick Collection. Moins connu, plus intime, ce musée chez un particulier, regroupe un millier d’oeuvres européennes de la Renaissance au XIXe.

Henry Clay Frick, magnat du charbon et de l’acier donc richissime, était passionné d’art. Il vécut les cinq dernières années de sa vie dans >> lire l'article

où voir gratuitement des tenues de haute couture ?


Le monde de la haute couture a été pendant longtemps inaccessible. Depuis quelques années, la majorité des défilés sont retransmis en direct et visibles par tous. Ok mais derrière un écran. A New York, on peut voir du Dior, du Chanel, du Yves Saint Laurent ou du Balenciaga. Gratuitement.

Le Fashion Institute of Techology ou FIT est une université qui forme la prochaine génération de couturiers. Son musée, Museum at FIT, possède une collection de 50 000 vêtements datant du 18e siècle à nos >> lire l'article

la mecque du graffiti


New York, capitale de tous les arts. Mais il en est un qui est 100% new yorkais : le graffiti. On a l’habitude de le voir pointer son nez de temps à autre, au coin d’une rue ou dans une zone désaffectée. A 5Pointz, c’est une autre histoire. En 1993, dans le cadre du programme Graffiti Terminators mis en place pour lutter contre le vandalisme, le propriétaire de cet ancien entrepôt de 20 000 m² dans le Queens laisse les artistes de rue s’exprimer. >> lire l'article