Il est des gourmandises qui déclenche un engouement irrationnel. Le cronut, pâtisserie hybride franco-américaine, moitié croissant et moitié doughnut, a fait succomber New York en quelques jours, avant de gagner le reste de la planète. Véritable hystérie gustative collective, on peut parler d’un phénomène de « cronutmania ». Les cronutophiles ont même leur site internet.

Cronut-Mure_inside_full_content_pm_v8

Le cronut, mélange entre le croissant français et le doughnut américain

Dominique Ansel, maintes fois récompensé, travaille sur une recette à mi-chemin entre le croissant et le doughnut, pour sa pâtisserie à SoHo. La veille du lancement, le blog culinaire influent Grub Street en fait les éloges. Le 10 mai 2013, le cronut fait ses débuts remarqués et le bouche-à-oreille fonctionne très vite.

Désormais, une queue se forme devant la boulangerie deux heures et demi avant son ouverture. Acheter un cronut relève du défi, la production étant limitée à 300 par jour. A cause d’un marché noir qui s’est développé, vendant le cronut à plus de 100 dollars l’unité (5 dollars en magasin), c’est du coup maximum deux pâtisseries par client.

L’obsession est toujours à son comble pour le cronut, marque déposé par le pâtissier, bien que des copies aient vu le jour un peu partout : French Donut (Mille-feuille Bakery à NY), Doissant (Cholocate Crust à Washington), New York Pie Donut (version industrielle commercialisée en Corée du Sud),… Il faut dire que chaque mois, le cronut change de parfum donc on ne peut pas s’en lasser : vanille-pétale de rose (mai), et citron-sirop d’érable (juin), noix de coco (août), figue-mascarpone (septembre).

Image 2

Une douzaine de cronuts ont été.vendus aux enchères à 14 000 dollars pour City Harvest’s Bid Against Hunger.

Si vous arrivez après la vente de tous les cronuts (ils disparaissent avant la fin de la matinée en général), rassurez-vous car la pâtisserie française vaut le détour pour ses autres gourmandises : outre les spécialités régionales comme les kouign-amann et les cannelés, le chef pâtissier se distingue avec d’excellentes créations comme le Frozen S’more, un marshmallow glacé et flambé.

Image 2

   
 
Dominique Ansel Bakery – 189 Spring Street
   
Station : Spring Street (C, E)
   
venir tôt en magasin (avant l’ouverture à 8h du mat’)
possibilité, pour les petites commandes, de réserver des cronuts deux semaines à l’avance / loterie chaque vendredi pour gagner un cronut
   
http://dominiqueansel.com – 212 219 2773
Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

7 pensées à propos de “le cronut new yorkais, buzz culinaire mondial

  1. Pingback: le gâteau aux Milles Crêpes | Hotel New York : les conseils du spécialiste des hôtels à New York !

  2. Pingback: wayway, l'app révolutionnaire pour dénicher les meilleurs endroits

  3. Pingback: panique à bord du métro new yorkais

  4. Pingback: un bar nutella à new york

  5. Pingback: l'obsession de la bouffe hybride à new york

  6. Pingback: avec le Chonut, la bouffe devient vraiment chelou à new york

  7. Pingback: café nutella à new york

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *