Comme souvent, il y a des mythes, des rumeurs et des légendes urbaines. Il est temps de lever le voile sur les plus grands mensonges à propos de la Grosse Pomme.

1) New York est la ville la plus chère du monde.

Non ! Zurich et Genève sont plus chers encore. Selon les classements et les critères pris en compte, la ville la plus chère n’est pas la même mais New York n’est quasiment jamais première. Londres est archi cher. Oslo, Tokyo, Paris aussi. Et Pékin vient juste de dépasser NYC comme capitale du monde des milliardaires.

screen-shot-2015-09-18-at-10-24-44-am

2) L’achat de Manhattan aux Indiens est la meilleure opération immobilière jamais réalisée.

C’est une histoire que l’on aime entendre. L’île de Manhattan aurait été acheté aux Amérindiens pour trois fois rien. Le gouverneur Pierre Minuit aurait dépensé 60 florins pour l’opération, soit l’équivalent d’une semaine de son salaire. Certains historiens évaluent à $1,000, d’autres jusqu’à $15,600 ce que cela vaudrait en prenant en compte l’inflation depuis. Vous vous dites : pas mal quand même ? Sauf que la tribu indienne à qui il a acheté Manhattan était de passage et n’était même pas propriétaire de l’île. De toute façon, aucune tribu indienne n’avait la notion de propriété. Donc ce serait finalement une grande arnaque ?!

3) New York est une ville dangereuse.

Ce cliché là a la vie dure… Difficile de se défaire d’une réputation. Sauf que dans la réalité, les chiffres parlent d’eux-même et font de NYC une des grandes villes les plus sûres des USA. Par exemple, les 3 quartiers les plus dangereux de NYC sont moins dangereux que les villes de New Orleans, Detroit, Baltimore et Newark.

EN 2017, il y a eu 330 homicides volontaires à New York, contre 334 l’année précédente, selon le New York Times. C’est le chiffre le plus bas depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, en chute spectaculaire par rapport au pic de 2.245 morts enregistrés en 1990.

New York pas si dangereuse

4) Si tu peux réussir à New York, tu peux réussir n’importe où ailleurs.

La chanson de Frank Sinistra en aura convaincu plus d’un : If I can make it there, I’m gonna make it anywhere. Les New Yorkais sont persuadés que s’ils travaillent d’arrache-pied, s’ils sont malins et impitoyables, ils réussiront leur carrière (et écraseront les autres).

Sauf que justement non. New York ne ressemble pas ni au reste des Etats-Unis ni au reste du monde. Ce qui est possible et propice à New York ne le sera pas forcément ailleurs. La ville crée des conditions hors normes : une concurrence rude et un environnement survitaminé qui pousse à la créativité et à la rentabilité.

Un chiffre frappant : à New York, on consomme 7 fois plus de café que dans les autres villes américaines. Tu m’étonnes qu’on y réussisse plus !!!

5) New York n’a pas beaucoup d’espaces verts.

Ultra urbanisé, on ne respire pas. A part Central Park, New York n’aurait pas vraiment d’espaces verts. Faux, les parcs représentent 19.5% de la ville, près d’un 1/5. C’est énorme et pour comparer, c’est la grande ville proportionnellement la plus verte des USA.

6) New York n’est pas vraiment une ville de la côte.

Encore un mythe. Grosse métropole où l’on étouffe…. Sauf que New York est un port, un grand port. La ville compte 835 kilomètres de côtes, bordant l’océan, ainsi que les rivières, les baies, les anses… soit plus que Miami, Los Angeles et San Fransisco réunis ! 

New York et ses 835 kilomètres de côte

Depuis quelques années et le développement des ferrys comme transport public, les New Yorkais et touristes s’approprient l’aspect maritime de la grande ville. Notamment en été. Governors Island en est d’ailleurs le meilleur exemple.

7) L’île de la Statut de la liberté est à New York.

Eh bien non. Revoyez votre géographie new yorkaise…. L’île est entourée des eaux de l’État du New Jersey mais est la propriété du gouvernement fédéral. Par contre, les bâtiments et les docks sont sous la juridiction de la ville de New York.

8) Brooklyn est submergé de hipsters

Il y a Brooklyn et Brooklyn. Le Brooklyn dont tous les médias parlent et que fréquent la jeunesse ou les artistes est un Brooklyn cool et gentrifié. Celui que les touristes visitent désormais et qui a réussi à modifier l’image du borough pour toujours. Mais Brooklyn est vaste, bien plus que le nord ouest gentrifié. Le Brooklyn populaire, qui accueille des vagues d’immigration successives, existe toujours.

9) En jetant un centime depuis l’Empire State Building, on peut tuer quelqu’un.

Contre-intuitif mais tout simplement faux. Dans le programme télévisé MythBusters, ils ont fait l’expérience et les calculs. Les molécules de l’air ralentissent les centimes ou tout autre objet petit avant qu’ils n’atteignent le sol. Se prendre un penny sur la tête ne sera sûrement pas agréable mais de là à être blessé ou en mourrir, il y a de la marge.

10) New York est aux Etats-Unis

OK techniquement c’est vrai. Mais qui connaît New York et les USA sait que c’est une aberration. Tant par son mode de vie, sa mentalité, sa politique, son économie, sa culture, ses métissages, son ouverture et son dynamisme. New York est à part. Une si belle exception.

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *