lettre-francois-simon-03

« Cher(e) Inconnu(e),

Une de mes amies disait New York m’a sauvée. C’est pas faux. Moi, je dirais qu’elle m’a donné une direction, une raison de me battre et un rêve sur mesure. »

Ainsi commence la prochaine lettre d’un inconnu envoyée à tous les abonnés, à travers le monde. Elle a été écrite par Rafael, le rédacteur en chef de MyNewYork. Dans cette véritable déclaration d’amour à la capitale du monde, il y raconte un peu son New York, ce que la ville lui apporte et comment elle l’a transformé.

A l’occasion de cette lettre new yorkaise, MyNewYork organise un concours pour faire gagner 3 abonnements de 3 mois, en partenariat avec l’Apéro-blog NYC et le blog Seule à NY.

Comment participer au concours ?

Il suffit de commenter cet article avec une phrase d’accroche par laquelle commencerait votre lettre sur New York : « Cher Inconnu,…. (New York)…. »

Par exemple :

« Cher(e) Inconnu(e), je ne me suis jamais rendu à New York et pourtant j’ai la sensation d’y avoir été. »

La plus originale, poétique ou marrante sera choisie et l’auteur gagnera un abonnement de 3 mois à lettres d’un inconnu, en langue française ou anglaise. Quel que soit son pays de résidence. La première lettre sera celle de New York.

Tentez aussi votre chance sur l’Apéro-blog NYC et Seule à NY. Un gagnant sera désigné sur chacun des deux sites.

Le concours est ouvert jusqu’au mardi 25 février 2014, à 18h heure française et 12h heure new yorkaise. Le nom du gagnant sera affiché communiqué sur la page facebook de MyNewYork.

La magie des lettres d’un inconnu

Lettres d’un inconnu propose de retrouver l’art perdu de la correspondance et renouer avec le plaisir de recevoir un beau courrier, qui vous est personnellement adressé. En ouvrant sa boîte aux lettres, on découvre, deux fois par mois, une histoire vraie qui fait voyager, rire, sourire. Qui inspire. Certaines lettres racontent une simple anectode, un souvenir, un bout de vie. D’autres détaillent ce moment où la vie de l’auteur a basculé, un grand voyage ou un rêve qui se réalise. A chaque fois, l’inconnu réussit à surprendre, émouvoir et faire réfléchir.

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

24 pensées à propos de “gagnez un abonnement à lettres d’un inconnu (concours)

  1. Cher Inconnu(e), au départ je pensais être tombée amoureuse de New York, cette ville qui symbolisait pour moi l’effervescence d’une vie rêvée. Je réalisais quelques mois plus tard que, plus que la ville, j’aimais un de ses habitants, un new-yorkais. J’ai trouvé l’amour à New York.

  2. Cher (e) inconnu (e),
    Lorsque l’on évoquait New York dans une conversation j’avais la chanson New York New York de Sinatra dans la tête. Une chanson qui retrace le rêve américain, un rêve que j’ai pu réaliser, un rêve avec des paillettes mais aussi quelques galères….J’aimerai vous conter mes aventures, mes découvertes.

  3. Cher(e) inconnu(e),

    New York loves me… Et que ne ferait elle pas pour attirer mon attention! Elle a par exemple placer un vendeur de hot dog à chaque coin de rue, juste parce qu’elle sait que j’adore ça! Tu imagines?

  4. « Cher(e) inconnu(e), j’ai posé pour la première fois le pied à New York le 13 Mai 2013, c’est comme si j’avais marché sur la Lune! J’ai enfin fais une promenade dans un taxi jaune et arrivée à Manhattan, je reconnaissais tout et pourtant rien n’était familier:, les trottoirs, les feux rouges, les buildings… je me sentais à la fois chez moi et dans une série TV! Ce voyage m’a ouvert le cœur et l’esprit. »

  5. Cher(e) inconnu(e)

    New-York, est un nom magique, inaccessible, à mon désir coulant de cette ville éphémère…

    Toucher, du bout de mes doigts, ses personnes, cette originalité de cette endroit,

    L’aventure…me guide. Pensée un jour aller découvrir cette merveille.

  6. « Cher(e) Inconnu(e),
    Il y a des destinations sans retour, où l’âme se perd, et ne revient pas, comme New-York qui a capturé mon imaginaire il y a longtemps déjà. Le voyage a été long, parfois baigné de brume, parfois rayonnant, aventureux… et j’aimerai te le conter, si toi aussi, tu te sens prêt à franchir les portes d’un rêve dont tu ne te réveilleras… jamais. »

  7. Cher(e) inconnu(e),
    Depuis trois jours a New York, ma tête est surmontée d’un tourbillon comme un personnage abasourdi d’Hergé.
    J’erre dans Manhattan, comme dans un nuage. Les tours s’enfoncent dans le ciel, et il me vient des idées noires… Puis j’achète une pomme rouge sur le marché vert de Union Square et je la mange en regardant des jeunes gens offrir des câlins aux passants alors qu’un groupe de musiciens aux pieds nus braille un punk de Brooklyn. Il y a un gros avion qui passe au dessus de ma tête… Ça y est, j’aime New York.

  8. Cher(e) Inconnu(e),

    New York fut mon 1er long courrier, il y a 13 ans, que d émerveillement à travers ses rues et personnages …
    Mais New York tu m as « offert » mon 2ème fils un bébé miracle …

    Dans ses yeux tu es et fait parti de notre vie a 4 maintenant <3

  9. Cher(e) inconnu(e),

    Je vais vous parler de cette ville-monde. Ce lieu, que j’avais presque envie de ne pas aimer tant il fait souvent l’unanimité. Mais voila : New-York n’a pas qu’une seule odeur, elle en a des milliers…

  10. Cher inconnu,

    Neeeeewwww Yoooooork… (orgasme)… Oooohhh, Neeeeewww Yooooooork… (orgasme)…Je n’ai toujours pas eu l’occasion de découvrir l’envers du décors… De lui ouvrir mes jambes, et de l’accueillir franchement!

  11. Cher(e) Inconnu(e),
    A travers ma plume je souhaiterais te conter mon histoire… Moi, enfant un peu solitaire, sans cesse perdue dans mon imaginaire, je rêvais de cette nouvelle terre qui jamais ne s’endormait. Née pourtant à Niort, je m’amusais alors, à crier à tue-tête que New York m’avait vu naître! Cette grosse pomme que je pus enfin croquer à pleines dents lorsque j’avais 17 ans, me donna alors l’envie de pouvoir un jour, la savourer plus longuement. Ses rues, son âme, ses lumières, je te confesse cher(e) inconnu(e), qu’importe le long voyage que j’aurai à faire, rien ne sera plus beau, le jour où, malgré tous les obstacles, son souffle envahira de nouveau, mes poumons au cœur de Central Park…

  12. « Cher Inconnu,

    Simone de Beauvoir disait « Il y a quelque chose dans l’air de New-York qui rend le sommeil inutile ».
    Elle n’avait surement pas tort, et nous n’allons pas en philosopher pendant des heures…parce que c’est pas tout, mais un rêve américain attend la belle au bois dormant qui sommeille en moi… »

    Merci pour ce concours qui m’a réconcilié avec l’envie de poser des mots et de découvrir ceux des autres…bonne chance à tous 🙂

  13. Chèr(e) Inconnu(e) ,
    Je suis partie seule à la (re)découverte de ton âme, et chère New York, je me suis sentie vivre pour la première fois de mon existence en parcourant tes rues. J’étais heureuse en ta compagnie…

  14. Cher Inconnu, je pars à New-York dans une semaine et, comme à chaque fois, j’ai déjà des étoiles plein les yeux et autant de papillons dans le cœur. Pas de doute : je suis amoureuse !

  15. When I was a newbie to New York,I was fascinated by the tall skyscrapers and the busy life that the city has to offer. The feeling of being in the land of dreams was incredible. I felt I can conquer anything and everything. Soaring way above cloud nine and being blinded by the glitz and glamour of the city I forgot that this city enchants you with it’s charm at the cost of your own rationality. But not all is evil or malign about this mayhem. Encounters with friendly strangers who offer you pizza in the subway, a drunk random guy who entertains you for 21 minutes till your bus gets there, crazy roommates, hilarious landlords, an annoying when I was a newbie to New York. I was fascinated by the tall skyscrappers and the busy life that the city has to offer. The feeling of being in the land of dreams was incredible. I felt I can conquer anything and everything. Soaring way above cloud nine and being blinded by the glitz and glamour of the city I forgot that this city enchants you with it’s charm at the cost of your own rationality. But not all is evil or malign about this mayhem. Encounters with friendly strangers who offer you pizza in the subway, a drunk random guy who entertains you for 21 minutes till your bus gets there, crazy roommates, hilarious landlords, an annoying neighborhood church, cheap but delicious street food and an awesome boyfriend, all of these things make the city worth living in.
    Now let me see what more can I tell you about myself. Here are some hints. Starbucks, McDonald’s, Burlington and Forever 21 is every broke girl’s option to wine, dine and shine! So yes you guessed it right, I am broke and you might frequently find me in those places if you ever want to stalk me.
    I have chosen the world’s most astonishing yet underpaid career. So there goes my desire of being a millionaire. But I don’t mind that because the joy and serenity I find in doing what I do makes all the frustrations of being broke fade away. church, cheap but delicious street food and an awesome boyfriend, all of these things make the city worth living in.
    Now let me see what more can I tell you about myself. Here are some hints. Starbucks, McDonald’s, Burlington and Forever 21 is every broke girl’s option to wine, dine and shine! So yes you guessed it right, I am broke and you might frequently find me in those places if you ever want to stalk me.
    I have chosen the world’s most astonishing yet underpaid career. So there goes my desire of being a millionaire. But i don’t mind that because the joy and serenity I find in doing what I do makes all the frustrations of being broke fade away.

  16. Chèr(e) inconnu(e),
    Lundi 14 mai 1999: « Un jour j’irai à New York avec toi… ».

    Mercredi 12 juillet 2007: New York est là, à mes pieds, bruyante, insolente.La ville immense aux reflets bleu, comme tes yeux.. Toi tu n’es pas là. Ce voyage, c’est seule que je l’ai commencé……….

  17. Cher Inconnu,

    New-York me semblait impossible, inaccessible, loin. Je pensais que je ne verrais cette ville que dans des films ou sur des affiches. Que je ne la découvrirais qu’à travers des récits, des images et des photographies. Et on oublie. On oublie un peu plus chaque jour cette envie que l’on a d’y aller. On se contente de se dire qu’après tout, ce n’est pas si grave de n’avoir que des images pour combler cette envie. Et finalement, la vie et son hasard. Je me suis retrouvée à errer dans tes rues, à me perdre dans tes avenues, à trébucher à force de marcher en regardant le sommet de chaque building, à manger les hot-dogs de tes vendeurs ambulants, à prendre des magnifiques photos du haut du Top of the Rock, à me dire que quand même c’est une superbe journée pour aller voir la statut de la liberté, à manger les énormes pizzas que jamais je n’aurais pensé manger, à crier « Taxi » et m’asseoir dedans sans pouvoir néanmoins hurler « suivez-cette voiture » (une autre étape), à m’asseoir sur un banc de Central Park pendant des heures et chantonner le « New-York New-York » de Sinatra (ta talatala ta, talatala ta), à ne pas pouvoir faire trois pas sans m’arrêter,regarder autour de moi et me dire que ça y est, j’y suis !
    Parce que tu m’as prouvé que toutes les jolies choses que l’on dit à propos de toi sont vraies, tu es magique, tu débordes d’énergie, tu es flamboyante. Et surtout, tu m’as montré que ce que l’on dit est vrai, tout dans la vie n’est qu’une question de détermination et de désir. Tout n’est qu’une question d’opportunités, de rencontres et de chances à saisir. Alors je te promets de ne jamais l’oublier, pour pouvoir revenir au plus vite vers toi.

  18. Cher Inconnu,
    On a tous une bonne raison de penser constamment à New York : que ce soit par nécessité d’y aller, le fruit d’un rêve, par curiosité ou simplement pour y retourner!
    Un jour on aura marché dans cette ville, on aura découvert énormément de choses, on aura partagé des moments inoubliables ensemble et c’est avec ces souvenirs plein la tête qu’on pourra parler de New York avec des yeux pétillants.

  19. Merci à tous les participants !!! Certains mots m’ont touché et rappelé la chance que j’ai d’habiter Big Apple et de travailler pour MyNewYork 🙂

    Le gagnant est : SABY.

    Certains textes ou extraits seront publiés sur la page facebook dans les prochains jours avec les raisons pour lesquelles ils m’ont plu. Stay in touch! https://www.facebook.com/mynewyork.fr

  20. BONUS : une mention spéciale est décernée à Laurent Gueirard qui aurait mérité d’être ex aequo avec son texte farfelu 🙂 S’il ne gagne pas d’abonnement, il recevra toutefois la lettre de New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *