Elise ne veut plus entendre parler de Times Square. Elle s’est donnée comme mission de faire découvrir la vraie ville de New York aux touristes francophones. Celle des habitants qui vivent et respirent au quotidien Big Apple, loin des cartes postales et des guides touristiques. Du coup, elle a créé New York Off Road qui propose des visites de la ville de New York. C’est l’occasion pour beaucoup (notamment lors d’un premier séjour) de se risquer dans des quartiers qui ne font pas partie des incontournables, comme Bushwick et Red Hook à Brooklyn ou Harlem au nord de l’île. L’occasion aussi de pénétrer les secrets de la ville. Un tourisme à taille humaine, comme on l’aime !

interview elise new york off road

Si New York était une couleur… 
​La couleur de l’Empire State Building qui s’illumine à la tombée de la nuit tous les soirs.

Si tu avais beaucoup d’argent, qu’achèterais-tu à New York ?
L’appartement dans la Clock Tower à Dumbo (mon rêve), un hydravion pour aller dans les Hamptons le weekend et me poser directement devant mon appartement sur l’East River (j’ai vu des gens faire ca) ainsi qu’un chalet dans les Catskills (Nord de NYC) pour l’automne et l’hiver ! Je rachèterais bien aussi une micro brasserie et un torréfacteur de café à Williamsburg.

Quel geste quotidien as-tu adopté depuis que tu habites à New York ?
​Je ne peux plus marcher dans la rue sans une boisson dans la main, boisson chaude l’hiver et café glacé l’été.​

En quoi New York est-elle une destination touristique au top ?
C’est une ville inattendue, multi facette et pleine de surprise, on peut venir tous les ans en vacances à NYC et on découvrira toujours de nouveaux endroits incroyables qu’on n’imaginait pas.

Quelle est l’erreur que la plupart des touristes font à New York ?
Vouloir trop en faire en peu de temps !
Et ne pas aller assez à la rencontre des quartiers des locaux. Ne pas s’éloigner assez des circuits touristiques de masse. Heureusement que New York Off Road est là…

Elise, pendant une visite à Bushwick !

Elise, pendant une visite à Bushwick !

Quel est le secret le mieux gardé de New York ? 
L’unique spot ou on peut admirer la statue de la liberté est sur les quais de Red Hook ! Suivez le guide

Comment expliques-tu le phénomène des hipsters ?

J’en parle pendant les visites de Williamsburg bien sûr ! Je caricature toujours un peu pour plaisanter mais plus sérieusement c’est une communauté de bobo qui vit dans des quartiers gentrifiés. C’est un retour au style des années 70-80 au niveau vestimentaire, culturel avec cette recherche de se démarquer de la mass consommation présente en abondance à NYC et revenir à l’artisanat, au home-made (fait maison). La mode et les modes étant un éternel recommencement, cette communauté plébiscite le retour du vinyle et des polaroids.

Quel est le plus gros défaut des New Yorkais ?
Je dirai peut être un peu bruyant parfois, on le ressent surtout dans certains restaurants… On ne s’entend pas hurler en général, je les évite ces endroits maintenant.​

Statue de Adam Clayton Powell dans Harlem

Statue de Adam Clayton Powell dans Harlem

Quel est le quartier que tu connais mal mais que tu as envie très envie de découvrir à New York ?
Queens​ ! Quartier multi-ethnique qui m’intrigue, je suis justement en train de préparer une visite dans ce quartier.

Comment imagines-tu New York dans 15 ans ?
​Toujours plus de grattes ciel à Midtown et Wall Street ou on se déplacerait d’un building a un autre par des sortes d’High Line entre 2. Un réaménagement des berges de l’East et l’Hudson River pour éviter que Manhattan soit engloutie sous les eaux…

Quelle est la chose la plus folle que tu ne pourrais faire qu’à New York ?
C’est peut être pas très fou mais ce qui me vient à l’esprit c’est​ sortir en tenue de sport pour aller à mon cours de sport, ​chose ​impensable à Paris. Le style New Yorkais, c’est le confort avant tout !​

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

2 pensées à propos de “elise, guide du new york hors des sentiers battus

  1. Pingback: thérapie collective du métro dans le new york post-trump

  2. Pingback: thérapie collective dans le métro de new york après l'élection de trump

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *