Contre-tourisme (définition du Laboratoire de tourisme expérimental) = 1) voyager en adoptant une conduite systématiquement opposée à celle que recommandent les guides, 2) courir les monuments et sites touristiques majeurs non pas pour les photographier mais pour immortaliser la vue qui s’offre à contre-champ depuis eux.

Qui n’a jamais eu envie de photographier les japonais qui prennent en photo la Tour Eiffel ou des macarons ? Une sorte de photographie ethnographique pour rendre compte d’un drôle d’oiseau : le touriste.  L’intérêt ne consiste plus à voir l’attraction elle-même mais bien plus à observer le tourisme de masse et ses effets. Ceux qui ont bravé les couloirs du Louvre à Paris savent que ce qui est passionnant n’est pas Mona Lisa elle-même (qui est minuscule, cachée derrière les touristes et une glace) mais la salle de Mona Lisa et ses touristes attirés vers l’oeuvre sans pouvoir la juger objectivement.

6524867

Le contre-tourisme a ses adeptes

Contrairement au free tourisme qui exige de bannir les guides touristiques, le contre-tourisme les prend à contre-pied. Il est devenu une véritable philosophie pour l’artiste Phil Smith (Crab Man). Il a même compilé ces meilleures idées dans des livres.

Le but n’est pas d’être élitiste, snob et de dénigrer le tourisme « traditionnel » mais plutôt d’avoir des exigences face à l’industrie du tourisme qui est capable de transformer un site du patrimoine mondial en annexe d’un magasin à tasses et T-shirts. On se sait même plus si les touristes en veulent vraiment mais ils achètent souvent passivement. C’est comme si le tourisme ne pouvait se passer de consommation.

Avec le contre-tourisme, voyager peut être à la fois plus fun et subversif. C’est aussi un moyen idéal de sortir des sentiers battus tout en visitant quand même les principaux sites.

Quelques idées de contre-tourisme à New York :

– suivre les conseils de la catégorie « le connu, le moins connu » du guide de MyNewYork

– prendre le Staten Island Ferry à Manhattan et se mettre sur la gauche (sur la droite, toutes les touristes sont installés pour prendre en photo la Statue de la Liberté)

– visiter un anti-musée

– aller visiter le borough que les guides boudent, le Bronx, avec un audioguide Soundwalk

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *