Vous vous êtes déjà demandé ce qu’il y avait entre Dumbo et Williamsburg… entre ces deux bastions originels de la gentrification de Brooklyn ? Il y a Brooklyn Navy Yard, d’anciens chantiers navals qui se métamorphosent en un nouveau quartier du futur et un formidable bassin d’emplois du futur. Gros potentiel dans cette friche industrielle massive encore largement inexploré et inexploité. Pour avoir un ordre d’idée, Brooklyn Navy Yard équivaut à la moitié de la surface de Prospect Park ou à un tiers de Central Park. La cale sèche principale a la hauteur et le volume du Chrysler Building sur son côté.

Le potentiel incroyable de Brooklyn Navy Yard

L’histoire du chantier naval de Brooklyn

Le lieu est chargé d’histoire. Le chantier a été créé au lendemain de la Révolution américaine où il servait alors à construire des navires marchands. En 1801, les autorités fédérales rachètent le site pour en faire un chantier de la fameuse marine américaine, la US Navy. Il devient rapidement l’un des plus actifs du pays, notamment durant la Guerre de Sécession puis durant la Seconde Guerre mondiale où 70 000 personnes y sont employées. En 1966, le chantier naval ferme et se maintient comme chantier naval commercial avant de voir ses docks fermer les uns après les autres.

Un lieu privilégié d’exploration urbaine et de visites

Zone laissée progressivement à l’abandon, c’était idéal pour de l’urbex pendant longtemps. Par exemple, le site de l’ancien hôpital militaire est recouvert de végétation avec une nature qui a repris ses droits. Avec la réhabilitation progressive des entrepôts, il devient de plus en plus compliqué de passer incognito.

Par contre, les visites guidés de Turnstile Tours permettront d’explorer ce quartier si particulier en pleine transformation : la visite du New Lab, immense espace de co-working qui accueille des start-ups de produits manufacturés,  le « Sustainable Architecture & Industry Tour » ou le « Urban Ecology Tour » à vélo voire le « Inside Industry Factory Tour » à pied.

Pour ceux qui aiment les belles vues, deux options : Rooftop Reds, un roofop avec des vignes ou Brooklyn Grange, une ferme sur le toit.

L’industrie du futur

Le Brooklyn Navy Yard est en partie réaménagé et accueille déjà plus de 300 sociétés employant 7 000 personnes. Mais ce n’est qu’un début… le but étant de passer de 7 000 à 20 000 emplois en 2020 et monter jusqu’à 30 000. Il s’agira donc de la plus grande expansion industrielle depuis plus d’un siècle à New York.

Contrairement à la Silicon Valley, on y fabrique des produits manufacturés, pas d’applications. D’ailleurs, beaucoup anticipent le rôle que NYC peut jouer dans les wearable technologies, la technologie médicale, la robotique. Quelle ville autre aux USA concentre déjà mode et technologie ? Quelle ville concentre des hôpitaux spécialisés dans le recherche ?

Bookmark and Share

A propos de Rafael...

Rafael est le rédacteur en chef de MyNewYork, spécialiste des hôtels de New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *